Accueil > Les projets soutenus par la Fondation > L’association Survie: comprendre 50 ans de république Françafricaine
L’association Survie: comprendre 50 ans de république Françafricaine

Nous imaginons très mal la responsabilité de la France (et plus largement des puissances occidentales), dans les souffrances inimaginables de l’Afrique.
Corruptions économiques, guerre, crimes de guerre, crimes contre l’humanité jusqu’au génocide, notre implication dans les maux du continent est écrasante.

Comme le dit le philosophe Peter Sloterdijk, « Nous sommes sur les lieux du crime, et nous n’avons pas d’alibi : le Nord ne se pose pas le problème de l’alibi. »
Car les appareils culturels et idéologiques nous renvoient l’image d’une Afrique misérable, soutenu à bout de bras par notre bienveillance.


Télécharger l'image

En dehors d’un soleil généreux, le pauvre africain disposerait d’une terre ingrate. Et une rhétorique nauséabonde entretient l’idée de l’africain « retardé », « sous-développé », ayant refusé le « progrès », pas mûr pour la démocratie, pas encore entré dans la « modernité », etc.
Celle-ci se place dans le fil droit des discours coloniaux du passé voulant imposer la civilisation aux barbares et aux sauvages. Notre complexe de supériorité, propre aux vainqueurs qui écrivent l’histoire et contrôlent les instruments de propagande, reste bien prégnant. Seuls les mots changent, pour rester dans le « politiquement correct » de notre époque.

La réalité, c’est que le continent africain est extrêmement riche, en ressources énergétiques (uranium, pétrole, gaz), en minerais, terres agricoles, bois, végétaux, et attire de ce fait, les convoitises meurtrières des pays occidentaux depuis plus d’un siècle, et plus récemment des pays asiatiques.

La réalité, c’est que « de tous temps, les pilleurs ont endetté les pillés ». La dette contractée par l’Afrique a été conçue comme un outil de prédation économique, permettant de capter les richesses du continent, et de maintenir sous dépendances étroites ses populations.

La réalité, c’est que l’opacité offerte par les paradis fiscaux a permis aux classes politiques et économiques dirigeantes du Nord et aux potentats du Sud, de profiter de la manne africaine en toute impunité, d’organiser des trafics d’armes illégaux, des opérations mafieuses et criminelles…

Depuis 20 ans, l’association Survie mène un travail d’information remarquable et dévoile la face cachée des relations franco-africaines.
En s’appuyant sur plusieurs centaines de correspondants en France et en Afrique, Survie sensibilise les citoyens français à travers son site Web, sa lettre d’informations, ses publications et diverses actions de lobbying visant à interpeller les décideurs économiques et politiques sur « le plus long scandale de la République », selon la formule de l’ancien président de Survie François-Xavier Verschave.

Voir aussi

« Si je savais quelque chose qui fût utile à ma patrie et qui fût préjudiciable au genre humain, je la regarderais comme un crime. » Montesquieu

Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat français à la coopération, d ...

L'actualité en parle

L'angolagate, un éclairage sur la Françafrique

04/02/2009

Un article intéressant de la journaliste Pascale-Robert-Diard, dans le Monde du 4 février, sur le procès de l’Angolagate.

http://www.lemonde.fr/archives/article/200...

 
Pour en savoir +
L'association Survie milite pour l'assainissement des relations économiques et politiques entre la France et l'Afrique
Le site de référence en France pour décrypter l'actualité économique et politique entre la France et l'Afrique http://survie.org/
Bolloré : monopoles, services compris
Petite brochure publiée par Survie sur l'emprise monopolistique du groupe Bolloré en Afrique, ses réseaux...
L'envers de la dette par François-Xavier Vershave
Petite brochure publiée par Survie dévoilant le mécanisme d'une dette odieuse à partir des études de cas de l'Angola et du Congo-Brazzaville
L'or africain par Gilles Labarthe
Pillages et trafics autour de l'or (publié par Survie)
Le Togo, de l'esclavage au libéralisme mafieux, par Gilles Labarthe
Publié par Survie et Agir ici
Petit précis de remise à niveau sur l'histoire africaine à l'usage du président Sarkozy
25 contributions de spécialistes de notoriété internationale pour aborder un pan complexe, riche et trop souvent méconnue du continent africain. Publié en réaction au fameux discours de Dakar...
  Haut