Accueil > Les croyances > Le travail
Le travail

« Travailler plus pour gagner plus ». La formule a eu un certain succès compte tenu de sa simplicité et de son prétendu « bon sens ».
Les faits démontrent qu’il n’en est rien, mais au delà des chiffres, il convient de s’interroger sur cette notion de « travail », et sa part de mythe liée à l’ensemble des croyances autour de l’économie.

Auparavant, il est intéressant de voir ce que signifiait le « travail » aux époques antérieures.
« Il n'est pas inutile de rappeler que, avant de devenir "la substance de la valeur" (chez les classiques et chez Marx), le travail était largement méprisé. L'Antiquité l'avait confié aux esclaves et, conformément à l'étymologie (tripalium), le Moyen Age le considérait comme une forme de torture. Dans les villes françaises, on estime qu'au début du XVIIIe siècle, sur la base des observations de Vauban, il y avait entre 130 et 150 jours chômés par an (y compris les dimanches), ce qui est considérable, même si les journées de travail étaient plus longues qu'aujourd'hui. ». (Bruno Caceres, Loisirs et travail, du Moyen-âge à nos jours, Paris, Le Seuil, 1973)

Un sens visiblement opposé à celui d’aujourd’hui où le travail et l’emploi rattaché sont censés apporter statut social et considération.

Télécharger l'image

Est-ce que le travail, au sein de l’économie, permet de vivre dignement, à la hauteur de l’investissement et de l’énergie apporté par chacun ?
Le Bureau International du Travail (BIT), organisme Onusien particulièrement bien placé pour analyser les bienfaits du travail et de l’emploi dans le monde, répond par la négative. « La mondialisation n'a pas conduit jusqu'ici à la création d'offres d'emplois décents, durables et en nombre suffisant. » déclare sans ambages Juan Somavia, le directeur général du BIT dans un rapport paru en 2005.
Selon l’organisme, la croissance globale de l'économie a de plus en plus de mal à se traduire par de nouveaux emplois de bonne qualité. Cela rejoint la critique de Steve Fleetword de l’université de Lancaster concernant l’emploi au Royaume-Uni : « Ce que la flexibilité crée au Royaume-Uni, ce sont de mauvais emplois, et peut-être même une nouvelle forme de sous-emploi. Le Royaume-Uni n’est pas en train de résoudre le problème du chômage, mais de le transformer en un autre problème : celui de l’emploi de mauvaise qualité. »
Le BIT souligne ainsi, que dans de nombreuses économies en développement le problème est essentiellement lié au manque de possibilités de travail décent et productif plutôt qu'à du chômage pur et simple. Hommes et femmes travaillent finalement dur et longtemps pour pas grand chose. « Travailler plus pour gagner plus » ne se vérifie donc pas pour l’institution internationale.
Le lien entre croissance économique et croissance de l'emploi, n’est plus établi. La croissance économique signifie surtout, destruction massive d’activités autonomes (paysannerie, artisanat, petits commerces…), et création principalement de sous-emplois salariés.

Voir aussi

La croissance économique sans fin sur une planète finie, est tout simplement impossible. Un enfant de 12 ans peut comprendre cela .
Cependant la croyance dans une croissance économique apportant paix et prospérité à tou ...

L'actualité en parle

Doutes sur la création des 600.000 « emplois verts »

10/08/2009

Un article du Monde à la Une du journal du 30 juillet 2009, met en doute la création de 600.000 emplois « verts » d’ici à 2020.

Réaction à la chronique de Hervé Kempf sur le dimanche travaillé

04/02/2009

Les articles écrits par le journaliste Hervé Kempf sont souvent pertinents et nous interpellent intelligemment sur notre modèle de société.

La dernière chronique <...

Réaction à l'article paru dans le Monde du 3 décembre sur le dimanche travaillé

04/12/2008

Un article intéressant du Monde publié le 3 décembre 2008. Cet article, écrit par le cardinal, archevêque de Lyon, Philippe Barbarin démontre avec pertinence, l'intérêt à pr...

 
Pour en savoir +
Le site Web de l'organisation internationale du travail
Nombreux rapports et chiffres sur l'emploi dans le Monde http://www.ilo.org
La Chine sera-t-elle notre cauchemar ? Par Philippe Cohen et Luc Richard
Des limites de la croissance chinoise...
Âge de pierre, âge d'abondance de Marshall Sahlins
L'économie des sociétés primitives. Un ouvrage référence salutaire pour remettre en cause nos croyances sur le travail, sur la "rentabilité" des activités, etc.
  Haut