Accueil > Les conséquences > Les paradis fiscaux
Les paradis fiscaux

La prolifération des paradis fiscaux et leur utilisation de plus en plus large par les entreprises représente un danger majeur pour l’économie et la démocratie. Leur existence est en complète contradiction avec les objectifs de responsabilités sociales et environnementales affichés par les entreprises et les pouvoirs publics.

Les chiffres sont très inquiétants et la criminalité économique et financière progresse toujours malgré la mobilisation internationale datant du début des années 1990.
Plus de 50% des avoirs détenus hors frontières se concentrent dans les paradis fiscaux pour un montant estimé à 5.000 milliards de dollars. Plus de 150.000 sociétés opaques sont créées chaque année dans les paradis fiscaux.

Selon le FMI, le blanchiment d’argent représente entre 800 et 2.000 milliards de dollars par an.
Un tiers des montants recyclés de l’économie criminelle sert à payer les intermédiaires institutionnels tels que banques, cabinets d’avocats et fiduciaires, soit environ 300 milliards de dollars par an.
Les 50 premières banques mondiales sont présentes dans les paradis fiscaux

Télécharger l'image

L’ampleur du phénomène permet de comprendre les contradictions dans lesquelles se retrouvent piégés les grandes nations, et la schizophrénie des comportements entre d’une part, la réalité économique et ses chiffres, et d’autre part, les déclarations d’intention et leur impact quasi-nul.

Durant les années 1990, les pouvoirs publics ont semblé vouloir s’attaquer à ces zones de non droits, avec la création d’organisme de surveillance tels que le GAFI. Mais au bout du compte à l’orée du XXIème siècle, 5 fois plus de sociétés de façade auront été créés aux îles caïmans ou aux îles vierges, qu’au début de la mobilisation internationale en 1990.
Après les évènements du 11 septembre 2001, les Etats ont voulu s’attaquer, à nouveau, aux problèmes de l’opacité des zones off-shore, pour lutter contre le financement occulte des organisations terroristes. Sans plus de succès.

Enfin, la récente crise financière a encore mis en évidence le rôle foncièrement néfaste des paradis fiscaux.

Il ne faut pas s’attendre malheureusement, à de réelles actions coercitives contre les micro-états confettis abritant une finance hors la loi, non pas par la difficulté à imposer des normes de fonctionnement et de transparence internationales, mais compte tenu de la très forte intrication de l’ensemble de l’économie dans ce système.

Voir aussi

Le secteur financier illustre parfaitement la démesure de l’économie mondialisée.
L’économie a imposé sa logique à toute la planète, et la finance s’est placée au sommet de ce système de domination absolu et sans égal d ...

L'actualité en parle

Le 39ème forum économique mondial de Davos

01/02/2009

Qui nous a mis dans cette panade ?

Le dessinateur Chapatte nous montre l’élite économique et politique de la planète se renvoyant les responsabilités de la crise au...

 
Pour en savoir +
Le capitalisme clandestin par Thierry Godefroy et Pierre Lascoumes
Un livre bien informé et clairvoyant sur l'intrication de l'économie légale et des états dans les paradis fiscaux
Les milliards noirs du blanchiment par Vincent Peillon
Fait suite au rapport établi par la commission de députés menés par Arnaud Montebourg et Vincent Peillon sur les paradis fiscaux (voir aussi les rapports disponibles sur le site Web de l'assemblée)
Les paradis fiscaux par l'association Survie
Bon résumé illustré du mode de fonctionnement des paradis fiscaux
Comment blanchir l'argent sale par les Renseignements Généreux
Bonne brochure pédagogique (téléchargeable sur le site Web) http://www.les-renseignements-genereux.org
  Haut