Accueil > Les conséquences > L'épuisement des ressources naturelles
L'épuisement des ressources naturelles

« Le rapprochement que l’on peut faire entre les quantités consommées, l’accélération prévisible et l’estimation des réserves présentes dans l’environnement montre, quelles que soient les incertitudes, que l’épuisement est une perspective extraordinairement proche à l’échelle du temps des sociétés humaines, un siècle tout au plus. » André Lebeau, physicien

Notre mode de vie épuise les ressources naturelles de la planète. Il n’est pas durable.
La seule inconnue est le temps : une à deux générations pour finir de piller les ressources du globe?

Télécharger l'image

Pour illustrer cette impasse mortelle, le professeur William Rees a inventé le concept d’empreinte écologique, popularisé par la suite par le WWF.

L’empreinte écologique traduit l’impact des activités humaines en équivalent de surfaces terrestres nécessaires.
Si tous les habitants de la planète vivaient sur le niveau de vie américain, il nous faudrait 5 planètes, 3 planètes sur le niveau de consommation moyen d’un français, et un quart de planète suffirait si nous avions la sobriété d’un habitant du Malawi, petit état situé en Afrique Australe !

Nos écosystèmes ont tenu tant bien que mal jusqu’ici car la majorité des terriens (Asie, Afrique, Amérique du Sud) ne vivaient pas au niveau de la consommation d’un occidental. Mais dès 2005, selon le WWF, on aurait excédé les capacités de la Terre de 30%, et les occidentaux à eux seuls (Amérique du Nord et Europe) consommeraient déjà un peu plus d’une planète.
Nul doute que la pression démographique au Sud, additionné du mimétisme des pratiques de consommation et de gaspillage encouragées par la mondialisation économique, nous conduira très rapidement dans le mur.
En 2050, si rien ne changeait, deux planètes seraient nécessaires pour faire face à la démesure de notre civilisation.

Les limites physiques de la planète posent crûment la question de l’injuste répartition actuelle des ressources entre les êtres humains, et la remise en cause urgente d’un modèle de consommation insoutenable.

Comme le reconnaissait un responsable chinois « Notre développement est basé sur la destruction de l’environnement et l’épuisement de nos ressources naturelles. Ce modèle n’est pas possible à long terme. Maintenant nous manquons de pétrole, d’eau, de céréales, de coton. »

Voir aussi

La population mondiale avoisinera les 9,2 milliards d’habitants en 2050. Il y a un consensus général des démographes sur cette prévision.

La « bombe démographique » annoncée dans les années 1960 n’est plus d’ac ...

Pour en savoir +
Le site du WWF
Permet de calculer sa propre empreinte écologique http://www.wwf.fr
  Haut