Accueil > Blog > La croissance versus la décroissance illustrée par Colcanopa
La croissance versus la décroissance illustrée par Colcanopa
le 27/11/2009

Le dessinateur Colcanopa, dans le Monde du 15/16 novembre 2009, a judicieusement illustré le débat de société autour du mot croissance et de son contraire la décroissance.
Le dessin vient en appui d’un article intitulé « La crise relance le thème de la décroissance », dans lequel la journaliste Sylvia Zappi met en évidence les récentes circonvolutions des partis politiques, autour de la croissance et de la décroissance.

Télécharger l'image
 

La liste des qualificatifs autour du mot croissance s’élargit continuellement.

On avait jusqu’à alors la fameuse et inusable croissance durable (à laquelle tous les partis s’étaient ralliés), puis croissance propre, douce, verte (c’est ce dernier qualificatif qui a actuellement le vent en poupe auprès de la droite et de Chantal Jouanno, secrétaire à l’écologie), et enfin « sélective » pour Martine Aubry représentante du parti socialiste.

Pour le mot décroissance, c’est un peu plus rude et risqué à utiliser, aussi on ne le retrouvera parcimonieusement que dans quelques courants de gauche sous l’appellation atténuée de « décroissance sélective ». Cela n’engage pas trop et donne l’impression d’aborder courageusement le mythe de la croissance sans fin.

Mais les élites économiques et politiques qui occupent le devant de la scène pour disserter sur la crise, n’en sont pas encore à ce niveau de finesse.
Ainsi, le très sérieux social-démocrate Dominique Strauss-Khan, directeur général du FMI, déclare que « c’est notre modèle de croissance lui-même qu’il faut repenser », en étant bien en peine d’avancer le début d’une réflexion nouvelle ou originale (cf article paru dans Le Figaro du 25 novembre).
Ou encore Jean-Claude Trichet, président de la Banque Centrale Européenne, affirmant dans les colonnes du Monde du 18 novembre, que « l’économie de marché demeure le moyen le plus approprié de créer des richesses ».

Il ne faut pas désespérer devant autant d’aveuglement (ou de cynisme ?) de la part des ces élites couronnées, car le changement de cap passera définitivement par les populations, à la recherche d’un autre mode de vie basé sur la sobriété, et la recherche de l’autonomie dans toutes les composantes de la vie, pour sortir de l’addiction à la consommation et au Marché.
Colcanopa nous traduit très bien en image cette aspiration nouvelle des gens, frappée au coin du bon sens.

Commentaires


Voir aussi

La croissance économique sans fin sur une planète finie, est tout simplement impossible. Un enfant de 12 ans peut comprendre cela .
Cependant la croyance dans une croissance économique apportant paix et prospérité à tou ...

« Si vous êtes dans le doute face à une action à entreprendre, demandez-vous si elle rendra service aux plus petits et aux plus faibles des humains. La réponse vous sera donnée sur l’attitude à prendre. » Ghandi ...

S'abonner
Lettre d'informations

Renseigner votre email pour recevoir par mail les nouveaux billets (envoie tous les 7 jours) :

 

  Haut