Les OGM ou le rêve du monopole absolu d’une poignée de multinationales.

Peut-on rêver d’un meilleur monopole que celui qui repose sur la nourriture, sur la faim ? C’est le rêve dément poursuivi par une poignée de multinationales. Rendre la planète dépendante de leurs semences transgéniques. Les brevets qui protègent les constructions génétiques représentent l’arme juridique permettant de mettre sous dépendance totale les paysans de toute la planète.

Que déteste une entreprise ? Les risques dont on ne peut pas mesurer l’impact et qui pourraient la mettre en péril. Les OGM sont de cette nature. Aucune assurance n’a voulu prendre en charge à ce jour le risque de contamination des OGM. Les risques sont incalculables, donc inassurables. Alors qui couvrent le risque en cas de pollution ? Les marchands d’OGM ? Non, bien sûr, grâce à la puissance de leur lobbying, ils ont fait endosser la responsabilité aux Etats.
Le contribuable paiera l’addition en fin de course. Souhaitons que cette addition, non calculable aux dires des assureurs, ne nous oblige pas à mettre la clé sous la porte (en l’occurrence, il s’agit de notre survie sur Terre).


Sciences Art Education Ressources naturelles Santé Economie Artisanat et Industrie Agriculture


Décrypter l'actualité

La croissance versus la décroissance illustrée par Colcanopa

27/11/2009

Le dessinateur Colcanopa, dans le Monde du 15/16 novembre 2009, a judicieusement illustré le débat de société autour du mot croissance et de son contraire la décroissance....

La disparition de Claude Lévi-Strauss

07/11/2009

Le journal Le Monde, dans son édition du 5 novembre 2009, consacre un excellent et large dossier au célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss.

« Inventer une nouvelle croissance… » !

18/09/2009

A la une du Monde du 15 septembre, ce titre prometteur « Inventer une nouvelle croissance qui privilégie le bien-être humain ».
L’article du journal commente la...

Toutes les brèves