« Travailler plus pour gagner plus ». La formule a eu un certain succès compte tenu de sa simplicité et de son prétendu « bon sens ».
Les faits démontrent qu’il n’en est rien, mais au delà des chiffres, il convient de s’interroger sur cette notion de « travail », et sa part de mythe liée à l’ensemble des croyances autour de l’économie.

Auparavant, il est intéressant de voir ce que signifiait le « travail » aux époques antérieures.
« Il n'est pas inutile de rappeler que, avant de devenir "la substance de la valeur" (chez les classiques et chez Marx), le travail était largement méprisé. L'Antiquité l'avait confié aux esclaves et, conformément à l'étymologie (tripalium), le Moyen Age le considérait comme une forme de torture. Dans les villes françaises, on estime qu'au début du XVIIIe siècle, sur la base des observations de Vauban, il y avait entre 130 et 150 jours chômés par an (y compris les dimanches), ce qui est considérable, même si les journées de travail étaient plus longues qu'aujourd'hui. ». (Bruno Caceres, Loisirs et travail, du Moyen-âge à nos jours, Paris, Le Seuil, 1973)

Un sens visiblement opposé à celui d’aujourd’hui où le travail et l’emploi rattaché sont censés apporter statut social et considération.

Sciences Art Education Ressources naturelles Santé Economie Artisanat et Industrie Agriculture


Décrypter l'actualité

La croissance versus la décroissance illustrée par Colcanopa

27/11/2009

Le dessinateur Colcanopa, dans le Monde du 15/16 novembre 2009, a judicieusement illustré le débat de société autour du mot croissance et de son contraire la décroissance....

La disparition de Claude Lévi-Strauss

07/11/2009

Le journal Le Monde, dans son édition du 5 novembre 2009, consacre un excellent et large dossier au célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss.

« Inventer une nouvelle croissance… » !

18/09/2009

A la une du Monde du 15 septembre, ce titre prometteur « Inventer une nouvelle croissance qui privilégie le bien-être humain ».
L’article du journal commente la...

Toutes les brèves